La noix de coco

La noix de coco est un fruit à la fois étrange et célèbre. Étrange par sa solide coque, impossible à ouvrir à la main, le goût délicieusement sucré de sa chair, qu’on appelle aussi l’amande, et de son eau, mais aussi ses nombreuses vertus nutritives.

Elle est célèbre aussi. Parce qu’elle est synonyme d’exotisme et de douceur, mais aussi parce qu’on peut l’utiliser de très nombreuses façons —et au fil des siècles les humains ne se sont pas privés d’en explorer toutes les facettes.

Mais quelles sont au juste ses utilisations, et ses vertus ? Quels sont les bienfaits de la noix de coco ? Fait-elle grossir ? Nous vous apportons toutes les réponses aux questions que vous vous posez, et même à celles que vous ne vous posez pas encore, dans ce guide  et nos nombreux articles dédié à ce fruit vertueux !

Les bienfaits et vertus nutritives de la noix de coco

Du point de vue nutritif, la noix de coco est un vrai petit miracle.

D’abord, elle est riche en fibre, ce qui est toujours très apprécié par votre système digestif, surtout dans nos contrées ou notre alimentation a une tendance chronique à en manquer.

Ensuite, elle est également fort bien pourvue en minéraux. Or, là aussi, un régime déséquilibré a tendance à nous faire manquer de ces éléments indispensable à la vie et à une bonne santé physique. Fer, manganèse, cuivre, phosphore en grande quantité,  zinc, calcium, potassium… Sachez que selon la façon dont est consommée, la noix de coco sera plus ou moins riche en la matière : le phosphore sera plus présent dans le lait de coco que dans la noix elle-même, même si elle est déjà fort bien pourvue en la matière.

En outre, la noix de coco est riche en vitamine B6, importante notamment pour fabriquer les globules rouges et réguler les transmissions nerveuses, et E, un antioxydant. Elle est en revanche assez pauvre en vitamine C, mais celle-ci est assez facile à se procurer grâce aux oranges, citrons et kiwis par exemple.

Surtout, la noix de coco présente la caractéristique fort intéressante d’être constituée pour une large part de bonne graisse. Oui, vous avez bien lu !

En effet, une noix de coco fraîche contient près de 35 % de lipides. Mais pas de panique ! Une considérable proportion d’entre eux (90 %) sont en réalité de l’acide laurique, dit, du fait de sa composition, « à chaîne moyenne », qui est très bien absorbé par l’organisme, à l’inverse des acides gras « à chaîne longue », contenus dans le beurre ou le fromage par exemple, mal absorbés et qui pour cette raison font grossir. Autre conséquence : malgré cet authentique apport d’énergie, la noix de coco ne contribue pas au mauvais cholestérol. D’autant plus que cette composition riche en graisse contribue au sentiment de satiété et à réduire l’appétit.

Ainsi, si la noix de coco est assez calories (environ 350 calories pour 100 grammes de noix de coco), elle est suffisamment bien absorbée par l’organisme pour, consommée raisonnablement bien entendu, et surtout en alternative d’autres produits plus riches en mauvaise graisse ou cholestérol, elle peut être un véritable atout dans un régime alimentaire destiné à perdre du poids.

Les différents usages culinaires


Mais ce n’est pas tout : la noix de coco est également des plus versatiles, et peut être utilisée de nombreuses façons dans votre cuisine. Nous revenons ailleurs sur ce site en détail sur tous ces différents usages, mais examinons-les d’abord rapidement.

La farine de coco

Séchée, dégraissée puis broyée, la noix de coco se transforme en farine. Elle est alors plus pauvre en graisses, mais toujours aussi riche en fibres.

Ses vertus sont réelles : d’abord, elle ne contient pas de gluten, ce qui sera apprécié des personnes qui y sont intolérantes ! Mais aussi, elle contient les 8 acides aminés essentiels. Son indice glycémique très bas en fait aussi un très bon ingrédient pour perdre du poids, tout en assurant un bon apport de manganèse et de sélénium (et, dans une moindre mesure, de fer).

Le lait de coco est réputé, à raison, pour être bon pour la peau et les cheveux. Il peut même servir de démaquillant. Nous explorons ces vertus dans notre guide qui lui est consacré, mais ici concentrons-nous sur ses particularités alimentaires. Le lait de coco, qu’on peut ajouter simplement dans ses plats ou boire directement, est moins riche en calcium que le lait de vache et totalement dépourvu de vitamine A et D. En revanche, fer, cuivre, manganèse et sélénium y sont bien plus présents que dans les crèmes traditionnelles. On y trouve aussi beaucoup de magnésium qui, en en favorisant le relâchement musculaire, contribue à lutter contre le stress.

Plus épaisse que le lait, la crème de coco possède peu ou prou les mêmes vertus. C’est ici surtout son utilisation qui varie : la crème de coco pourra avantageusement être utilisée dans de nombreux plats, en remplacement de la crème fraîche traditionnelle, pour donner un parfum exotique à vos plat… Sans contribuer à la production de mauvais cholestérol.

Là aussi, le beurre de coco est parfait pour remplacer le beurre habituel, que ce soit en tartine ou en l’intégrant à des recettes. Son goût rafraîchissant est très apprécié en smoothie ou en dessert.

Légèrement sucrée, la sève de noix de coco se caramélise à la cuisson, ce qui permet d’en extraire du sucre, qui sera riche en vitamines C et B, du potassium, tout en conservant un indice glycémique faible (35) et en acides aminés. Il peut donc avantageusement remplacer du sucre blanc dans vos plats. Attention toutefois : il s’agit toujours de sucre, un aliment dont il convient, dans ce cas aussi, de ne pas abuser, au risque de favoriser la prise de poids.

Désaltérante et délicieuse, l’eau de coco est en outre riche en bienfaits. Consommée juste après l’ouverture, quand la noix de coco est encore verte, elle contient alors une myriade de nutriments et d’antioxydants. Ceux-ci se « perdent » un peu en route lorsqu’il faut la transporter jusqu’à nos latitudes et notamment, pour cela, la pasteuriser. Elle reste toutefois pleine de bénéfices : l’eau de coco est bonne pour la digestion, les brûlures d’estomac, le fonctionnement des reins, la pression artérielle… Elle est idéale également pour compenser la perte en oligo-éléments induite par l’effort physique, et est pour cette raison très appréciée des sportifs.

Ce qu’on appelle le miel de coco est en réalité le nectar obtenu par évaporation de l’eau de coco. Ce produit sucrant délicieux possède toujours l’indice glycémique bas du fruit qui en est à l’origine. C’est le plus bas en la matière, presque deux fois moins que celui du sucre blanc (35 contre 65). Rappelons que l’indice glycémique est un élément important dans tout régime : plus celui-ci est haut, plus le sucre sera absorbé rapidement par l’organisme. On a donc une énergie immédiatement disponible, mais qui s’épuise très vite, ce qui contribue notamment aux petites faims et autres « coups de barre » qui nous font manger entre les repas -et des produits pas toujours bons à la santé. Il est aussi, bien entendu, toujours aussi riche en minéraux et antioxydants.

L’huile de coco

L’huile de coco n’est pas utilisée en cuisine, l’huile de coco est en revanche excellente pour la peau, pour la tonifier et lutter contre son vieillissement. Elle est idéale aussi pour nourrir sa chevelure, en shampooing ou en masque, et même pour blanchir les dents !

➤ La noix de coco râpée

Enfin, râpée, en poudre ou en lamelle, la noix de coco constitue un ingrédient de cuisine très appréciée des amateurs de dessert, auxquels elle donne une note subtile et exotique. Un excellent moyen de parfumer et décorer ses gâteaux sans les alourdir de mauvaises graisses !

Le saviez vous ?

Du point de vue botanique, le cocotier n’est pas un arbre mais une plante, comme leurs cousins les palmiers et bananiers : son tronc est en réalité une tige, ce qu’on appelle précisément une stipe. Si l’on ne sait précisément d’où elle est originaire (vraisemblablement l’Océanie), elle a été introduite en masse dans les Caraïbes et Afrique par les colons espagnols et portugais, et pousse maintenant dans toute la zone tropicale, dans plus de 90 pays du monde !

Le cocotier est une véritable bénédiction, donnant des fruits pendant plusieurs décennies, facilement 70 ans, pour environ 150 à 200 noix par an. Songez donc, en effet, tout ce que l’on peut faire avec un simple cocotier : sa tige résistante et souple peut être utilisée en construction, son eau peut être bue, sa sève peu donner du sirop comme du vin, ses fibres imputrescibles, qui n’attirent ni les insectes ni les champignons, peuvent être utilisées aussi bien en rembourrage (dans des matelas par exemple) qu’en isolants, ses Palms sont utilisées en construction et, bien entendu, son fruit peut être utilisé de multiples manières, y compris en crème pour la peau !

On surnomme d’ailleurs le cocotier « arbre de vie », de la Polynésie au Sri Lanka.
》En savoir plus (texte en anglais)

De la noix de coco pour les sportifs !

Si vous êtes sportif(ve), n’oubliez pas d’embarquer une brique d’eau de coco avant d’aller vous dépenser. Cette boisson désaltérante compensera très efficacement les pertes d’oligo-éléments consécutives à la dépense physique, tout en étant antioxydante. Pensez également à l’accompagner d’un fruit riche en vitamine C, comme une banane. D’une part parce qu’elle est peu présente dans la noix de coco, et d’autre part parce qu’elle favorisera l’absorption par votre corps des minéraux contenus dans l’eau de coco.

Avant l’effort, certains sportifs peuvent également apprécier une petite cuillère de sucre de coco pour se donner de l’énergie. Rappelons toutefois que le sucre contenu dans un fruit reste toujours mieux absorbé par l’organisme.

Nous espérons que cet article répond à vos premières questions sur le fruit du cocotier. Si certains des produits évoqués vous intriguent un peu plus, n’hésitez pas à consulter les articles que nous leur avons consacrés. Et surtout, bon appétit !


Les autres super fruits qui pourraient vous intéresser :
Baie d'açaï
Baie de goji
Grenade